CHERRY (D.)

CHERRY (D.)

Don CHERRY 1936-1995

Jazzman polymorphe – avant tout trompettiste et compositeur, il sera aussi flûtiste, percussionniste et pianiste –, Don Cherry demeurera sa vie durant influencé par son origine métisse: son père est noir, sa mère indienne Choctaw. Donald E. Cherry naît à Oklahoma City le 18 novembre 1936. En 1940, la famille se fixe en Californie. Adolescent, Don s’initie au piano et à la trompette en s’inspirant de Fats Navarro et de Charlie Parker. Dès 1951, il joue avec Red Mitchell, Wardell Gray et Dexter Gordon. Il monte en 1957 un petit orchestre avec le saxophoniste ténor James Clay et effectue sa première tournée. De 1958 date sa rencontre avec celui qui va orienter toute sa vie musicale: Ornette Coleman. Le président de la maison de disques Atlantic le remarque et lui offre une bourse pour étudier avec John Lewis à l’école d’été de jazz de Lenox, dans le Massachusetts (1959).

C’est de cette époque que datent ses premiers enregistrements avec Sonny Rollins, John Coltrane et Ornette Coleman. En 1960, ce dernier appelle Don Cherry et Freddie Hubbard (trompettes), Eric Dolphy (clarinette basse), Scott LaFaro et Charlie Haden (contrebasses), Billy Higgins et Edward Blackwell (percussions) pour signer un album dont la matière et le titre, Free Jazz , resteront mémorables. Cette new thing n’est pas un style de plus mais la contestation de la notion même de style. Beaucoup de refus s’y conjuguent: celui du swing régulier, celui du thème et des trames harmoniques qui sous-tendent les improvisations, celui des normes de la virtuosité instrumentale. La liberté collective y est poussée jusqu’à la transe. La recherche de timbres exotiques conduit à l’assimilation des cultures musicales du Tiers Monde. Goût de la transgression, agressivité, exacerbation des bruits parasites caractérisent une musique qui repousse les frontières de l’excessif. Classique avec Ornette Coleman, provocateur avec Sonny Rollins, Don Cherry participe pleinement à l’aventure. En 1961, il enregistre avec Steve Lacy. On le retrouve en 1963 dans le quintette d’Archie Shep et Johu Tchicai, le New York Contemporary Five, avec lequel il effectue une tournée en Scandinavie.

En 1964, il s’établit en Europe, où sa créativité trouve un second souffle. On peut l’entendre au Chat qui pêche (Paris) ou au Jazzhus Montmartre (Copenhague) dialoguer avec Gato Barbieri, Karl Berger, Jean-François Jenny-Clark, Jacques Thollot ou Aldo Romano. De nombreux jeunes musiciens européens lui doivent le lancement de leur carrière. Il travaille avec le compositeur italien Giorgio Gaslini sur Nuovi Sentimenti , œuvre où se mêlent écriture sérielle et improvisation free (1965).

En cette fin des années 1960, son activité est intense avec Carla Bley, Albert Ayler, Gary Peacock, Sonny Murray, Pharoah Sanders, Ornette Coleman, le Jazz Composers Orchestra ou le Liberation Music Orchestra de Charlie Haden. De la Suède, qui est désormais son port d’attache, il mène d’incessantes expéditions musicales pour appréhender plus profondément à la fois les partitions de Krzysztof Penderecki et les traditions orientales. L’Organic Music Theater qu’il fonde en 1971 avec sa femme Moki témoigne de son œcuménisme artistique et de l’étendue de sa curiosité.

Les ardeurs du free jazz s’apaisant peu à peu, c’est vers de nouveaux horizons qu’il se tourne de plus en plus: Latif Khan (tabla), Manu Dibango (saxophone), Jimi Hendrix (guitare rock). De 1980 à 1984, il participe avec Nana Vasconcelos et Colin Walcott (sitar et tabla) au Trio Corona. Il forme un groupe avec quatre de ses cinq enfants et rejoue une dernière fois, en 1987, avec Ornette Coleman. L’héroïne le privera progressivement de tous ses moyens physiques.

Élément moteur d’une révolte unique, Don Cherry dispose – qu’il s’agisse de piano, de trompette, de cornet, de flûtes ou de percussions – d’une technique qui peut paraître rudimentaire tant elle vise à la simplicité. Une grande délicatesse de son jusque dans le suraigu définit pourtant un musicien pour qui “le chant a toujours été l’essence de [son] approche de la trompette”. Mais le responsable de la seule incursion de Sonny Rollins dans l’enfer du free, celui qu’Alain Gerber a qualifié d’“ordonnateur de joyeuses catastrophes mélodiques”, est aussi un organisateur-né. “On parle beaucoup de liberté, mais il faut bien se rendre compte qu’un canevas est nécessaire pour jouer.” Seul un architecte de sa trempe pouvait marier avec cette maîtrise les rythmes populaires, les mélopées africaines ou orientales et les références à Webern. Avec Don Cherry, les obsessions furieuses des libertaires retrouvent leurs racines parkériennes et la cohérence d’une musique destinée à s’inscrire dans l’histoire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cherry — ist der Name folgender Orte in den Vereinigten Staaten: Cherry (Arizona) Cherry (Illinois) Cherry (Minnesota) Cherry (North Carolina) Cherry (Tennessee) Cherry (West Virginia) Cherry County, Verwaltungseinheit in Nebraska Cherry ist der… …   Deutsch Wikipedia

  • Cherry — Cher ry (ch[e^]r r[y^]), n. [OE. chery, for cherys, fr. F. cerise (cf. AS. cyrs cherry), fr. LL. ceresia, fr. L. cerasus Cherry tree, Gr. keraso s, perh. fr. ke ras horn, from the hardness of the wood.] 1. (Bot.) A tree or shrub of the genus… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • cherry — [ ʃeri ] n. m. • 1891; cherry brandy 1855; mot angl. « cerise » ♦ Liqueur de cerise. Des cherrys ou des cherries. « nous buvions de grandes rasades de Cherry Rocher » (Beauvoir). ⊗ HOM. Chéri , sherry. cherry, plur cherries n. m. Liqueur de… …   Encyclopédie Universelle

  • Cherry RC — Cherry R.C. is a cherry flavored version of the RC Cola soft drink that competes with Coca Cola Cherry and Pepsi Wild Cherry. This was the first cherry cola beverage to actually contain Real Cherry Syrup. [citation needed] The beverage is a… …   Wikipedia

  • cherry — ► NOUN (pl. cherries) 1) the small, round bright or dark red stone fruit of a tree of the rose family. 2) a bright deep red colour. 3) (one s cherry) informal one s virginity. ● a bite at the cherry Cf. ↑a bite at the cherry …   English terms dictionary

  • cherry — mid 13c., from Anglo Fr. cherise (mistaken in M.E. as a plural and stripped of its s), from O.N.Fr. cherise (O.Fr., Fr. cerise, 12c.), from V.L. *ceresia, from late Gk. kerasian cherry, from Gk. kerasos cherry tree, possibly from a language of… …   Etymology dictionary

  • cherry — [cher′ē] n. pl. cherries [ME cheri < Anglo Fr cherise (taken as pl.) < OFr cerise < VL * ceresia < Gr kerasion, cherry < kerasos, cherry tree < ? IE base * ker ; derived by the ancients from Cerasus, city on the Black Sea: the… …   English World dictionary

  • Cherry — Cher ry (ch[e^]r r[y^]), a. Like a red cherry in color; ruddy; blooming; as, a cherry lip; cherry cheeks. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cherry —   [ tʃerɪ], Don, eigentlich Donald Cherry, amerikanischer Jazzmusiker (Trompete), * Oklahoma City 18. 11. 1936, ✝ Alhaurin El Grande (bei Málaga) 19. 10. 1995. Als Mitbegründer des Ornette Coleman Quartetts der 50er Jahre gehörte Cherry zu den… …   Universal-Lexikon

  • Cherry — Cherry, IL U.S. village in Illinois Population (2000): 509 Housing Units (2000): 220 Land area (2000): 0.538056 sq. miles (1.393559 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.538056 sq. miles (1.393559 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.